Le pays où les montagnes naviguent

Un an en voilier dans les glaces de la baie de Disko au Nord-ouest du Groenland.

Bruno Calle et sa compagne Catherine Delorme voyagent au long cours à bord de leur voilier de 11 mètres. Ils sont partis pendant un an au Groenland où ils ont hiverné. Ils se sont laissés prendre par la banquise dans la baie de Disko, face à Saqqaq, un village Inuit dont ils ont partagé la vie quotidienne. Il y a là un véritable récit qu’un an de tournage dans l’un des endroits les plus isolés de la planète, aux confins du monde habitable, a rendu possible.
Quand la longue nuit polaire s’installe avec son cortège d’aurores boréales, le bateau pris par les glaces devient leur igloo face au petit village. Il s’établit alors une relation de confiance et d’amitié entre les Inuits et les navigateurs. Adoptés par deux familles, ils s’intègrent à la communauté et participent, au fil des saisons, au dépeçage des bélougas et des narvals, à la vie de famille, à la pêche au flétan par un trou dans la banquise, aux courses en traîneau, à la chasse à l’eider, aux fêtes du village et même, au cours de l’une d’elles, à un match de foot sur la glace…
C’est ainsi une longue initiation dans la magie du Grand Nord, la chronique d’une année, où Bruno et Catherine ont vécu au cours des saisons tous les cycles de cette nature extrême, de la lente transformation de la mer en banquise à la débâcle du printemps. Mais le film raconte aussi un périple plus intérieur, une réflexion d’un point de vue « sur le toit du monde« ,
à la fois plein d’humour et de poésie.
Prix du meilleur documentaire aux Rencontres Cinéma Nature de Dompierre (2004).

Écrit, filmé et réalisé par Bruno Calle
Avec la complicité de Catherine Delorme
Produit par Gérard Jumel
Montage Nicolas Audouze, Gérard Jumel
Mixage Jean-Marc Schick
En coproduction avec Images Plus
Avec la participation d’Odyssée
et du Centre National de la Cinématographie
Moyens techniques
Jour J. productions
Forum des images
L’atelier sonore
Durée 64′
Année de production 2003
Prix du meilleur documentaire aux Rencontres Cinéma Nature de Dompierre
(2004)
Qutsavigerqsappagut Saqqarmiut tamaasa
minnerunngitsumillu :
Agapeta-Anthon p ilaqutaalu
Intarik-p ilaqutaalu
Larsinngua
Carla
Heritman
ce qui signifie :
Nous remercions le village de Saqqaq
et tout spécialement :
la famille d’Agapeta et Anthon
la famille d’Intarik
Larsinngua
Carla
Heritman

Extraits du film


Le film en entier
avec code d’accès
DVD et fichier en vente